Les troubles viscéraux font partie des motifs de consultation chez l’ostéopathe les plus fréquents. Le système digestif est en effet extrêmement sensible aux déséquilibres mécaniques internes, et tout un chacun est un jour confronté à des désordres viscéraux. C’est la raison pour laquelle je propose un suivi et une pratique ostéopathique adaptée aux troubles fonctionnels viscéraux dans mon cabinet de Bordeaux-Bègles.  J’ai à ce titre enrichi ma formation d’ostéopathe par l’obtention d’un Diplôme Universitaire (D.U.) * et la réalisation d’un mémoire** plus spécifiquement orientés vers la vascularisation abdominale. * : Diplôme universitaire anatomie clinique et imagerie médicale – année 2017 – Université Paris Descartes V. ** : Étude pilote des conséquence hémodynamiques d’une manipulation ostéopathique en étirement de l’artère mésentérique supérieure sous contrôle échographique – année 2019 – Collège ostéopathique de Bordeaux.

Pourquoi consulter en ostéopathie viscérale à Bordeaux Bègles ?

Les troubles viscéraux sont un mal extrêmement fréquent :

  • Ils peuvent apparaître à tout âge, du nourrisson à la personne âgée,
  • Ils prennent de nombreux aspects : colique du nourrisson, cystites à répétition, infections urinaires, syndrôme du côlon irritable, constipation, occlusion intestinale,
  • Ils peuvent être causés par de très nombreux facteurs.

Or, les troubles viscéraux peuvent faire l’objet d’un traitement ostéopathique adapté. Développée au 19ième siècle par l’américain Andrew Taylor Still, l’ostéopathie repose sur le constat selon lequel quand une structure du corps présente un dysfonctionnement, d’autres tissus (articulations, muscles, organes, tendons, nerfs …) sont impactés mécaniquement de manière corrélative. L’objectif de l’ostéopathie est d’agir manuellement sur le système musculo-squelettique, viscéral, neurologique afin de rétablir le fonctionnement physiologique du corps humain. De manière plus schématique, l’ostéopathe rétablit les rouages du corps humain afin que son mécanisme anatomique puisse fonctionner de manière optimale. Parmi les troubles fréquemment observés lorsque le corps présente un dysfonctionnement, les troubles viscéraux occupent une place prédominante. Le système digestif est d’ailleurs qualifié de « deuxième cerveau » à juste titre : système clé du corps humain, il est particulièrement sensible aux déséquilibres mécaniques internes. L’ostéopathie viscérale s’intéresse à tous les organes viscéraux :

  • l’intestin grêle pour le système digestif,
  • la vessie pour le système urinaire,
  • l’utérus pour la sphère gynécologique,

L’ostéopathe peut intervenir d’une multitude de manières sur les troubles digestifs. Quelques exemples primaires et non exhaustifs de l’intervention d’un ostéopathe sur les troubles viscéraux (NB : Ces quelques exemples d’intervention d’un ostéopathe sur la zone viscérale ont été simplifiés dans un but didactique. Le fonctionnement de l’organisme et le champ d’action de l’ostéopathe sont en réalité plus complexes.) :

L’ostéopathe peut travailler le tissu musculaire des organes viscéraux.

La principale qualité d’un tissu musculaire est sa contractilité, qui est essentielle au bon fonctionnement des organes viscéraux :

  • sur les organes viscéraux comme l’intestin grêle, la contraction des muscles (le « péristaltisme ») permet de faire avancer la matière. Lorsque la contractilité du tissu musculaire est altérée, l’avancée des matières se verra diminuée, ce qui peut occasionner des ballonnements ou autres anomalies du transit comme la constipation ou l’apparition de diarrhée ;
  • sur une vessie, la contraction des fibres musculaires permet d’éliminer l’urine. Si la contraction du muscle est altérée, un résidu mictionnel pourra se créer, pouvant faciliter à son tour une infection urinaire.

Or, il arrive que l’organe viscéral subisse des spasmes (contractures musculaires) d’origine alimentaire, allergique ou inflammatoire, occasionnant ainsi de troubles fonctionnels. En travaillant la contractilité des fibres musculaires, l’ostéopathe peut rétablir le bon fonctionnement des organes viscéraux.

L’ostéopathe peut également travailler par le biais des attaches ligamentaires.

Les organes viscéraux sont en effet rattachés au squelette osseux par un certain nombre d’attaches tissulaires ou ligamentaires. Par exemple :

  • la vessie est rattachée à l’arrière du pubis par les ligaments pubo-vésicaux ;
  • l’utérus est rattaché au sacrum (pièce osseuse centrale du bassin) par les ligaments utérosacrés.

Or, ces attaches ligamentaires retranscrivent les contraintes qu’on leur impose.

Pour exemple, chez une femme enceinte, les ligaments utérosacrés sont soumis à une grande tension tout au long de la grossesse puisque le poids de l’utérus ne cesse d’augmenter. Cette tension ligamentaire peut alors occasionner des douleurs viscérales dans le bas ventre.

Ainsi, des contraintes mécaniques sur le tissu osseux se répercutent également sur les organes par le système d’attaches ligamentaires ; et vice-versa, un organe dont le tissu musculaire est altéré va créer une contrainte mécanique sur le tissu osseux sur lequel il est fixé.

Une contrainte mécanique articulaire peut donc être à l’origine d’une contrainte mécanique sur un organe proche, par le biais de leur système d’attache tissulaire (sacrum sur l’utérus, lombaire sur l’intestin) et causer l’apparition de troubles digestifs, gynécologiques ou urinaires.

En traitant la contrainte mécanique, l’ostéopathe traitera de manière indirecte les troubles viscéraux.

Prenons le cas de la lombalgie aigüe (le lumbago) : les contraintes mécaniques sur le bas du dos sont importantes et peuvent être transmises aux organes digestifs par le système d’attache ligamentaire, occasionnant ainsi des douleurs digestive (ballonnements, trouble du transit). En traitant le lumbago, l’ostéopathe traitera de manière indirecte les troubles digestifs.

L’ostéopathe peut par ailleurs travailler le diaphragme:

Le traitement du diaphragme ne doit pas être négligé.

Par les mouvements qu’il exerce au cours de la respiration ascendante et descendante, le diaphragme joue le rôle d’une véritable pompe des organes viscéraux, qui le suivent dans ses mouvements. On dit qu’il « brasse » les organes intra-abdominaux.

Cette pression mécanique permet à son tour de mobiliser les organes sous-jacents.

C’est notamment grâce à cette pression que le bol alimentaire et les aliments en cours de digestions vont avancer, évitant ainsi une stase alimentaire à l’origine d’irritation des viscères, de ballonnements ou de troubles du transit.

L’importance de la relation entre les organes viscéraux et le diaphragme doit être évaluée au cours de la consultation en ostéopathie digestive. Si le diaphragme « brasse » mal les viscères, une stase du bol alimentaire peut apparaître et générer des troubles fonctionnels digestifs.

L’inverse est également possible : des troubles fonctionnels digestifs peuvent entraîner une contrainte mécanique sur le diaphragme à l’origine d’une sensation de blocage ou d’une impression de ne pas parvenir à reprendre son souffle en raison d’une diminution de la mobilité du diaphragme.

Le « brassage » effectué par le diaphragme permet également d’augmenter l’irrigation des organes, le diaphragme se situant au niveau de la veine cave inférieure et de l’aorte abdominale.

Une bonne mobilité du diaphragme est donc essentielle à une bonne oxygénation des tissus musculaires composant les organes viscéraux et participe ainsi à leur contractilité nécessaire à leur bon fonctionnement.

Pour permettre cette mobilité, il existe des plans de glissement entre le diaphragme et les organes alentours, qui agissent comme de véritables articulations viscérales. Le bon fonctionnement de ces plans de glissement permet au diaphragme de se mobiliser sans exercer une trop forte contrainte mécanique sur les organes adjacents.

Il faut donc veiller au bon fonctionnement de ces plans de glissement.

Pour cela, il est possible de mobiliser mécaniquement un organe par rapport à un autre.

Prenons pour exemple l’intestin grêle et l’utérus chez la femme :  ces organes possèdent des plans de glissements (articulations viscérales) entre eux. Si l’intestin grêle subit des contraintes mécaniques, que ce soit par spasme viscéral musculaire (d’origine alimentaire, allergique ou inflammatoire), ou par tension excessive du mésentère (attache tissulaire de l’intestin grêle sur le rachis lombaire) causé par une lombalgie chronique ou un lumbago, l’intestin grêle créera des contraintes mécaniques importantes sur l’utérus pouvant entraîner des pesanteurs pelviennes.

De manière similaire, chez l’homme, si l’intestin grêle subit des contraintes mécaniques causées par exemple par un lumbago, cela entraînera également des contraintes sur le colon sigmoïde pouvant être à l’origine de troubles du transit (ballonnements, diarrhées …).

L’action mécanique de l’ostéopathe permet ainsi de libérer les plans de glissement pour diminuer l’impact d’un organe sur l’autre.

L’ostéopathe peut également agir sur des tissus cicatriciels uite à une intervention chirurgicale :

Les cicatrices formées après une intervention chirurgicale peuvent causer une fibrose tissulaire, c’est-à-dire des adhérences, qui viendront augmenter les contraintes mécaniques sur les organes adjacents, les rendant moins mobiles puisque rattachés au tissu cicatriciel. Pour exemple, une chirurgie viscérale de l’appendicite génère une cicatrice au niveau de la fosse iliaque droite. Cette cicatrice peut créer des adhérences et des contraintes mécaniques au niveau du colon droit ascendant, d’où une diminution de l’efficacité colique et l’apparition de ballonnements ou autres troubles digestif. L’ostéopathe peut travailler les tissues cicatriciels pour éviter l’apparition de zones de fibrose à l’origine de troubles fonctionnels viscéraux.

Quand consulter en ostéopathie digestive à Bordeaux Bègles ?

Il est important de rappeler qu’une consultation d’ostéopathie digestive ne se substitue pas à une consultation chez votre médecin généraliste ou votre gastro-entérologue, mais vient la compléter. Il est possible de solliciter une consultation en ostéopathie viscérale à n’importe quel moment. Il n’est pas nécessaire d’être orienté par son médecin traitant, l’ostéopathe étant un praticien de première intention. Il peut être utile de consulter tant à titre préventif que curatif.

A titre préventif

Les nombreuses contraintes mécaniques auquel le corps est confronté au quotidien (articulaires, tissulaires, diaphragmatiques, alimentaires ou inflammatoire) peuvent s’accumuler progressivement. L’absence de signe clinique spécifique ne signifie pas que ces contraintes n’existent pas et que leur accumulation n’entraînera pas des troubles digestifs, urinaires ou gynécologiques à un moment donné. Aussi, il est conseillé de consulter un ostéopathe de manière régulière avant d’atteindre un seuil d’altération du fonctionnement du système viscéral.

A titre curatif

L’ostéopathe peut également agir lorsque les différents systèmes urinaires, digestifs ou gynécologiques présentent une altération du fonctionnement. L’ostéopathe viscéral aura alors pour but de trouver la cause de la contrainte mécanique exercée sur l’organe et de la traiter.

Combien de consultations sont nécessaires en ostéopathie viscérale à Bordeaux Bègles ?

Il convient en général de bénéficier de 1 à 3 séances d’ostéopathie espacées de plus ou moins 2 à 3 semaines afin d’optimiser les effets du traitement. Ce chiffre varie évidemment en fonction de plusieurs facteurs : signes cliniques, pathologie, objectif, âge … L’essentiel dans le cadre des pathologies digestives étant de mettre en place un plan thérapeutique comprenant un suivi régulier, les troubles viscéraux étant souvent des maux répétitifs auxquels le patient est facilement sujet, qui s’installent de manière chronique si on ne les traite pas correctement et régulièrement. Quoi qu’il en soit, votre ostéopathe vous orientera et vous apportera des conseils spécifiques.

Déroulement d'une consultation

Anamnèse

Il s’agit d’un moment d’échange crucial qui va permettre à votre ostéopathe de connaitre :

  • le motif de consultation et les éventuelles circonstances spécifiques,
  • vos habitudes de vie (activités sportives, travail, gestes habituels, mode alimentaire),
  • l’existence de pathologies spécifiques,

Examen clinique

A ce stade, l’ostéopathe évalue la mobilité articulaire, mais aussi le tonus musculaire ainsi que la souplesse tissulaire.Il relève également d’éventuelles courbures rachidiennes, cicatrices, protubérances abdominales …Il effectuera une palpation ordonnée pour évaluer le caractère douloureux ou non de l’abdomen et le tonus musculaire des organes.

Traitement

Cette phase majeure de la consultation doit être organisée en fonction des besoins thérapeutiques et suivre un objectif précis mis en place à l’aide des deux premières étapes.
Il est composé de mobilisations des plans de glissements entre les organes, de leurs attaches tissulaires mais aussi d’une manipulation des zones de moins bonne mobilité articulaire.
Ces manipulations ou mobilisations peuvent être effectuées sous échographie pour plus de précision.

Conseils, prévention

Votre ostéopathe vous prodiguera enfin des conseils adaptés afin d’optimiser les effets du traitement ou d’éviter l’apparition de nouvelles dysfonctions : exercices simples, étirements, positions, gestuelle, renforcement musculaire, conseils alimentaires …/p>

Les motifs de consultation les plus rencontrés en ostéopathie viscérale :

  • Les troubles fonctionnels intestinaux, caractérisés par des ballonnements, une alternance entre diarrhée et constipation sans atteinte organique, etc. ;
  • Les reflux gastro-œsophagiens (brûlures rétro sternales pouvant remonter jusqu’au niveau de la bouche) ;
  • Les ballonnements;
  • La colique du nourrisson;
  • Difficultés à la digestion avec sensation de lourdeur postprandial ;
  • Crampes vésicales lors de la miction ;
  • Infections urinaires à répétitions sans cause infectieuse ou organique ;
  • Endométriose;
  • Lombalgie chronique ;

Quelques chiffres

4
praticiens dans un Cabinet pluridisciplinaire
6
jours de consultation sur 7
4500
patients m’ont fait confiance

Accès

Charles POMETAN vous accueille au sein d’un cabinet implanté à BEGLES, à proximité immédiate de BORDEAUX et desservi par de nombreux moyens de transport.

  • Adresse :

226 Boulevard Jean-Jacques Bosc
33130 BEGLES

  • Moyens de transport:
    • Tramway (ligne C) – Arrêt Terres Neuves + 3 minutes de marches
    • Bus (ligne 36) – Arrêt Tandonnet : arrêt devant le Cabinet
    • Bus (liges 11, 26 et 36) – Arrêt Capelle : arrêt devant le Cabinet
    • Parking public au 79 Boulevard Jean-Jacques Bosc
    • Stationnement payant devant et à l’arrière du Cabinet

Me contacter

*
*
*

En cochant cette case je reconnais avoir pris connaissance de la politique de confidentialité Charles Pometan Ostéopathe D.O.

Veuillez indiquer que vous avez bien pris connaissance de la politique de confidentialité.

Votre message a bien été envoyé
Une erreur est survenue, veuillez vérifier vos champs.