Les bienfaits de l’ostéopathie sur un bébé ne sont plus à démontrer.

Il est recommandé de consulter un ostéopathe dès la naissance de votre bébé, puis d’instaurer un suivi régulier de l’enfant en complément du suivi obstétrical et pédiatrique de l’enfant.

L’ostéopathie ne se substitue à aucune spécialité médicale, mais vient parfaire une bonne prise en charge de votre enfant.

C’est la raison pour laquelle je propose une pratique ostéopathique adaptée aux nourrissons et jeunes enfants dans mon cabinet de Bordeaux Bègles.

Pourquoi consulter un ostéopathe pour votre bébé à Bordeaux Bègles ?

Au cours de la grossesse et de l’accouchement, le bébé est soumis à différentes contraintes mécaniques.

Tout d’abord durant la période de vie in-utero, puisque le bassin de la mère (sa morphologie, son positionnement) contraint le nourrisson à adopter des postures spécifiques qui génèrent des pressions sur certaines zones de son corps.

L’accouchement entraîne à son tour des contraintes physiques sur le bébé. Ce dernier subit en effet des pressions musculaires importantes lors du travail de la mère, au cours duquel celle-ci contracte ses muscles utérins pour permettre la descente du nourrisson.

De nombreux autres paramètres relatifs à l’accouchement ont des conséquences sur le bébé, notamment l’utilisation d’instruments (spatules, forceps, ventouses …) qui peuvent impacter le crâne ou la joue du bébé et sont autant de témoins physiques des contraintes mécaniques de l’accouchement.

Le mode d’accouchement (par voie basse ou par césarienne) est également à prendre en compte dans le traitement d’un bébé par un ostéopathe. Il est en effet reconnu que le passage de l’enfant au niveau du petit bassin de la mère permet à la tête d’un bébé de se développer. Un enfant né par césarienne nécessite ainsi une prise en charge ostéopathique spécifique.

La naissance du bébé avec le cordon ombilical autour du cou est un autre exemple de contrainte mécanique de l’accouchement. L’enfant a en effet subi des zones de pression cervicales pour lesquelles l’intervention d’un ostéopathe pour bébé est là encore fort utile.

La grossesse et l’accouchement peuvent ainsi avoir diverses conséquences sur le nourrisson, d’où l’intérêt de consulter un ostéopathe dès la naissance de votre bébé.

Au cours de la grossesse et de l’accouchement, le bébé est soumis à différentes contraintes mécaniques.

Tout d’abord durant la période de vie in-utero, puisque le bassin de la mère (sa morphologie, son positionnement) contraint le nourrisson à adopter des postures spécifiques qui génèrent des pressions sur certaines zones de son corps.

L’accouchement entraîne à son tour des contraintes physiques sur le bébé. Ce dernier subit en effet des pressions musculaires importantes lors du travail de la mère, au cours duquel celle-ci contracte ses muscles utérins pour permettre la descente du nourrisson.

De nombreux autres paramètres relatifs à l’accouchement ont des conséquences sur le bébé, notamment l’utilisation d’instruments (spatules, forceps, ventouses …) qui peuvent impacter le crâne ou la joue du bébé et sont autant de témoins physiques des contraintes mécaniques de l’accouchement.

Le mode d’accouchement (par voie basse ou par césarienne) est également à prendre en compte dans le traitement d’un bébé par un ostéopathe. Il est en effet reconnu que le passage de l’enfant au niveau du petit bassin de la mère permet à la tête d’un bébé de se développer. Un enfant né par césarienne nécessite ainsi une prise en charge ostéopathique spécifique.

La naissance du bébé avec le cordon ombilical autour du cou est un autre exemple de contrainte mécanique de l’accouchement. L’enfant a en effet subi des zones de pression cervicales pour lesquelles l’intervention d’un ostéopathe pour bébé est là encore fort utile.

La grossesse et l’accouchement peuvent ainsi avoir diverses conséquences sur le nourrisson, d’où l’intérêt de consulter un ostéopathe dès la naissance de votre bébé.

Déroulement d'une consultation

Anamnèse

Puisque le bébé ne parle pas encore, le temps de l’échange avec les parents est essentiel. Il permet de connaître le motif de la consultation mais également d’obtenir de nombreuses informations essentielles à l’analyse du traitement ostéopathique à appliquer, comme par exemple le type de nutrition de l’enfant (allaitement ou biberon).
Pensez à ramener le compte-rendu de l’accouchement ainsi que le carnet de santé du bébé, qui fournissent des indications précieuses pour une consultation du nourrisson chez l’ostéopathe.

Examen clinique

Temps consacré à un examen physique précis du nouveau-né. A ce moment, l’ostéopathe étudie de manière rigoureuse la posture du bébé, sa tonicité, sa mobilité articulaire et tissulaire. L’ostéopathe pour bébé analyse notamment l’ensemble des déformations physique possibles, comme par exemple une éventuelle plagiocéphalie, plus communément appelé « crâne plat », syndrôme fréquent chez les nourrissons.

Traitement

L’ostéopathe pour bébé utilise des mobilisations douces et des méthodes spécifiques à l’âge de l’enfant. Il est important de comprendre que l’ostéopathie pour bébé n’a rien à voir avec l’ostéopathie pour adulte : pas de craquement, ni de manipulation pour un bébé. Le but du traitement est de redonner de la mobilité articulaire et tissulaire aux zones qui en manquent. L’ostéopathe pour bébé peut mobiliser différentes zones et notamment, de manière parfois étonnante, des zones à distance des localisations des gênes de l’enfant.
Par exemple : prenons le cas de parents qui consultent un ostéopathe pour des troubles fonctionnels digestifs de leur bébé. Dans le cadre de son traitement, l’ostéopathe parvient à la conclusion que l’enfant souffre en réalité d’un torticolis, quand bien même les cervicales se situent à distance du système digestif. Un torticolis peut en effet être généré par une contraction trop importante du SCOM, qui prend son insertion au niveau du crâne sur une zone où se situe le trou déchiré postérieur (entre l’os occipital et l’os temporal). Cette contraction entraîne une contrainte sur le trou déchiré postérieur où passent les nerfs qui régissent le fonctionnement de différents organes digestifs. Une contrainte mécanique trop importante sur ces nerfs peut avoir une répercussion sur la fonction digestive du bébé et lui occasionner des troubles digestifs. Voilà pourquoi il est important d’investiguer le cou ou de mobiliser tout en douceur le cou pour le traitement des troubles fonctionnel digestif chez le nouveau-né.

Conseils, prévention

L’ostéopathe peut en effet prodiguer certaines recommandations aux parents pour leur bébé sur les gestes adéquats (massages, portage) pour que l’effet du traitement ostéopathique sur le bébé soit prolongé.

Quelques chiffres

4
praticiens dans un Cabinet pluridisciplinaire
6
jours de consultation sur 7
4500
patients m’ont fait confiance

Accès

Charles POMETAN vous accueille au sein d’un cabinet implanté à BEGLES, à proximité immédiate de BORDEAUX et desservi par de nombreux moyens de transport.

  • Adresse :

226 Boulevard Jean-Jacques Bosc
33130 BEGLES

  • Moyens de transport:
    • Tramway (ligne C) – Arrêt Terres Neuves + 3 minutes de marches
    • Bus (ligne 36) – Arrêt Tandonnet : arrêt devant le Cabinet
    • Bus (liges 11, 26 et 36) – Arrêt Capelle : arrêt devant le Cabinet
    • Parking public au 79 Boulevard Jean-Jacques Bosc
    • Stationnement payant devant et à l’arrière du Cabinet

Me contacter

*
*
*

En cochant cette case je reconnais avoir pris connaissance de la politique de confidentialité Charles Pometan Ostéopathe D.O.

Veuillez indiquer que vous avez bien pris connaissance de la politique de confidentialité.

Votre message a bien été envoyé
Une erreur est survenue, veuillez vérifier vos champs.